Rechercher

Le Besson et l’Atelier 812 : la première rencontre


Au départ c’est une conversation de vieilles amies autour d’un verre. Avec Élise Besson, nous sommes inséparables depuis le lycée. Depuis 2001. À l’automne 2011, Élise est à la tête de l’entreprise familiale (Besson) et moi je suis infographiste et chargée de communication à Montbéliard chez un bailleur social. On parle boulot. Élise a besoin d’une « agence de communication » pour son entreprise et moi j’ai envie de tester de nouvelles aventures. C’est à cet instant que l’Atelier 812 est né. La première rencontre. Besson, l’acteur historique, sans qui l’Atelier 812 n’existerait pas.

Pour la première histoire du blog de l’Atelier 812, il est évident que les récits doivent commencer par Besson. Le Besson c’est ma première rencontre, mais Le Besson c’est plus d’un siècle d’histoire et d’aventures familiales dans l’industrie en Franche-Comté.


Une aventure familiale depuis 1913

Un hôtel. L’aventure Besson débute avec l’acquisition d’un hôtel en Haute-Saône. De 1893 à 1913, les Besson sont des commerçants : négoce de vins, fourrage, grains… mais en 1913 la famille Besson passe du commerce à l’industrie en acquérant une fabrique de esses destinées au ferrage des traverses de chemin de fer.

Durant toute une vie, Paul Besson travaille à l’essor de l’entreprise familiale. Exporte son industrie et ses produits dans les colonies françaises. Il diversifie l’activité de son entreprise en ajoutant une branche transport et exploitation de sablière jusqu’en 1960.


Une industrie franc-comtoise tournée vers le monde

Dès les années 60 l’entreprise Besson exporte son savoir-faire et sa production de esses. Pendant 25 ans Besson collabore avec l’Afrique et les sociétés de chemins de fer des colonies françaises. Depuis 1985, la fabrication de esses est passée au second plan. Une nouvelle génération de Besson prend les commandes de l’entreprise et se lance entre autre dans le négoce de matériel et de consommable pour l’industrie du bois. Dans un second temps l’entreprise développe un savoir faire en plasturgie et fabrique des plaquettes pour identifier les arbres abattus. Avec cette diversification de la production, Besson continue à élargir ses horizons et travaille avec le monde entier. Au total plus de 25 pays à travers le monde. Depuis des décennies l’entreprise Besson est leader français sur le marché de la fabrication de plaquettes d’identification et deuxième au niveau mondial.


Quatre générations de Besson au coeur d’une même aventure

Depuis 1913, la famille Besson a toujours été très proche du bois et la forêt. Le fondateur, Paul était un homme très entreprenant, ses descendants ont su continuer le chemin qu’il avait tracé, s’adapter aux aléas de la vie, deux guerres, plusieurs crises économiques, l’adaptation perpétuelle de l’entreprise aux marchés. Au début des années 2000, Élise et son frère succèdent à leurs parents. Ils insufflent l’arrivée du digital et le e-commerce dans leur entreprise familiale.

Implantée à Vesoul, Le Besson emploie moins de 10 personnes mais rayonne dans le monde entier. USA, Guyane, Belgique, Bénin, Gabon… ce savoir-faire et cet emblème du « made in Franche-Comté » s’exporte partout. Une expertise en plasturgie reconnue dans le monde entier.


Le Besson une chouette aventure humaine

Depuis vingt ans j’ai la chance de côtoyer 3 générations de Besson. Trois générations qui partagent des valeurs et un savoir-faire : l’entreprenariat. Et un soir, au détour d’un verre de MacVin, ils m’ont transmis cette même envie d’entreprendre et de devenir mon propre capitaine. Depuis 2011, Le Besson me fait confiance et me confie l’intégralité de sa communication. Une chouette aventure humaine et une bien jolie collaboration. Merci !


8 vues

Posts récents

Voir tout